Catégorie : opinion

Robespierre place de la république. Pas de photos !

Je relais aujourd’hui cet article d’Alain Keler, ce photographe de l’agence MYOP dont je suis le journal depuis juillet 2015, parce qu’il me paraît nécessaire de dénoncer certains comportements, surtout quand ils émanent d’un groupe qui prétend s’inscrire dans une démarche démocratique…

Un voile (nuageux) sur le traitement photo

En février dernier Ph.Durand publiait une chronique « l’essentiel point de vue » dans le Réponses Photo n°287, titrée « Le nuage en or d’Adobe ». De l’art de la pirouette ?

La journée mondiale de l’eau

Aujourd’hui, 22 mars est la journée mondiale de l’eau. Ça paraît sans doute anecdotique au plus grand nombre.

La liberté de panorama, ça vous parle ?

Vous pensez pouvoir mettre sur votre blog ou sur un réseau social cette superbe photo (un selfy ?!) que vous avez faite devant les colonnes de Buren au Palais Royal (Paris) ? Ben non, vous êtes passible de 3 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende car vous êtes auteur d’une contre-façon ! Si si !

Vers le neutre

À l’occasion d’une virée dans le Gers, il est possible de faire un rapide stop and go à Lectoure, où le Centre d’Art et de Photographie présente une exposition baptisée « Vers le neutre ». Une exposition –je cite– qui s’offre comme un discret hommage à Roland Barthes, dont je recommande bien sûr la (re)lecture de « La chambre claire : note sur la photographie » !

Alan Schaller, un photographe londonien

Vous l’aurez compris, j’essaie ici de parler aussi de photographes contemporains dont l’expression me touche d’une manière ou une autre. Et puis aussi par là ma prétention est de soumettre, peut-être, quelques éléments de culture photo à mes lecteurs occasionnels, par delà les milliards de photos, pas toutes intéressantes loin de là, qu’on a devant les yeux un peu tout le temps et qui ne correspondent pas à proprement parler à ma conception de la « culture photographique ». 🙂

À propos de Visa pour l’Image (et plus)

Un article assez intéressant à propos du dernier Visa pour l’Image sur le site d’OAI13 (Our Age is Thirteen) par Pierre Morel, photojournaliste…

Et puis pour ceux qui s’y intéressent, je crois avoir terminé de traiter et charger mes photos de Musicalarue, soient 24 albums et 259 photos.

Retour(s) sur images

Il y a quelques jours j’ai eu le plaisir d’assister à une masterclass dirigée par Ulrich Lebeuf (agence MYOP) à l’occasion du festival Contrechamps de Carcassonne, dont le thème était « comment développer une écriture photographique personnelle en documentaire ». Un sujet très intéressant, un moment riche et intense avec ce photographe aux multiples facettes.

Devoir de mémoire

Récemment j’évoquais le sujet de la « mémoire photographique » à propos du 40ème anniversaire de la fin de la guerre du Viêt Nam et, synchronicité oblige, c’est aussi un sujet abordé par le photographe Philippe Durand dans le dernier Réponses Photo (n°280 – juillet 2015) avec un point de vue qui m’a particulièrement interpellé.

40 ans, et la photo pour mémoire

En 2015 on commémore beaucoup d’anniversaires de fins de conflits et de guerres atroces qui ont été commises au XXème siècles. Les 70 ans de l’armistice du 8 mai 45 bien sûr, mais pour cet article je voudrais parler d’une guerre qui m’a marqué peut-être plus encore : la guerre du Viêt Nam, qui aura durée 20 ans entre novembre 1955 et le 30 avril 1975, soit exactement il y a 40 ans aujourd’hui, et que de nombreux photographes ont couverts dans des conditions exceptionnellement difficiles.

Photographie Horst Faas/AP

Hovering US Army helicopters pour machine-gun fire into the tree line to cover the advance of South Vietnamese ground troops as they attack a Vietcong camp 18 miles north of Tay Ninh, near the Cambodian border, in March 1965. Photograph: Horst Faas/AP

Scroll Up