Catégorie : expo

Altiplano – une exposition de photos de Marc Cougoule

Marc n’est pas un personnage comme les autres. C’est un de ceux qui ne cillent pas devant l’effort, devant l’inconnue, devant l’aventure. Il y a deux ans, il a descendu la côte Ouest du continent américain à vélo, du Canada au confins de l’Argentine. Ça lui a pris 10 mois…

Marc est aussi un photographe voyageur…

Avril au Cactus

Après l’ABC en février-mars dernier, ce sera en avril au tour du Cactus Toulouse (13 Bd Lascrosses) d’exposer ma série N&B sur la vie des bidonvilles de Nairobi, avec cette fois-ci un peu de couleur !

Exposition ABC Toulouse

Surprise ! Du 14 février au 7 mars prochain, vous pourrez admirer une exposition d’une sélection de mes photos N&B de Nairobi au cinéma ABC à Toulouse, exactement au 13 rue Saint Bernard, à deux pas de Saint Sernin.

Nairobi – la série Noir & Blanc

En préparation d’une prochaine exposition d’ici quelques mois, j’ai travaillé en N&B un lot de mes photos de Nairobi, sous le nom de « Nairobi – la série Noir & Blanc ».

Photo de couverture de "Nairobi - la série Noir & Blanc"

Exposition « Bangui, le miroir des ghettos » à Toulouse

L’antenne MSF de Toulouse et l’espace des diversités et de la laïcité vous convient à l’exposition photos « Bangui, le miroir des ghettos » du 1er au 15 décembre à l’Espace des diversités et de la laïcité à Toulouse (38 rue d’Aubuisson), du lundi au samedi de 8h30 à 18h30.

11 mois 11 photographes et le 12ème mois…

Ceci est une invitation au vernissage de la prochaine expo photo du Cactus (13 Bd Lascrosses, Toulouse), jeudi 4 décembre à partir de 19h jusque tard dans la nuit !

BarrObjectif en Charente

J’écrivais dernièrement que j’allais faire un tour au festival BarrObjectif, au village de Barro en Charente et c’est chose faite !

Barro

Même si ce n’est pas la porte à côté, j’avais bien envie d’aller voir cette 15ème édition d’un festival dont je n’avais encore jamais entendu parlé, comme bien des photographes interrogés autour de moi… J’ai pas été déçu, le cadre est bucolique et très cool, comme les habitants puisqu’en moins d’une demi-heure j’étais invité à jeter ma tente dans un jardin. Encore merci à Michel et family.

Jardin en bord de Charente

BarrObjectif c’est 50 photographes exposés ici et là dans les rues et autres lieux du village, des reportages photos en tout sens, et plein de vraiment belles choses. Des noms connus, voire très connus et d’autres moins, ou pas, ou pas encore.
Et puis un invité d’honneur, cette année Jean Gaumy (Magnum) avec des photos et une soirée de projection de photos/films commentés, ce samedi 20 septembre. Excusez du pneu !

Expo Eric Bouvet à Barro

L’expo d’Eric Bouvet sur le Maïdan à Kiev.

Comme toujours je ne passerai pas par le menu chaque photo particulièrement aimée, juste un retour global sur mes impressions et c’est un « petit » festival qui vaut vraiment la visite tant pour ses expositions que pour son cadre et la convivialité des gens sur place. J’ai d’ailleurs plus échangé avec des locaux dont certains sont photographes évidemment. Un moment fort est bien entendu la soirée de projection commentée, une véritable nourriture pour tout amateur de photo-reportage quand on a affaire à une pointure.

Reste que plusieurs milliers de photos d’un seul coup ça en fait beaucoup peut-être… Heureusement il y a de quoi se reposer, se restaurer et se désaltérer sur place !

Et puis c’est gratuit, sans doute faut-il s’attendre à une affluence record les dimanches…

Exposition champêtre

L’expo de Rodolphe Marics (enfin à droite).

Pas le temps de s’emmerder en septembre !

Cette fin d’été enfin estivale est particulièrement garnie pour les amateurs de photo du sud-ouest de la France, pas le temps de s’emmerder !

Bien sûr, l’incontournable Visa pour l’Image où j’étais dès le 1er septembre cette année pour présenter mon portfolio sur les bidonvilles de Nairobi : un grand moment, bon feedback et plein d’excellents conseils. En un mot : encourageant grave ! Les actualités de l’année 2013 ayant été particulièrement difficiles, évidemment certaines expos sont dures, et c’est un euphémisme. Peut-être encore plus que les dernières années ? Mais quel travail remarquable toujours ! Autre première pour moi cette année (après la présentation de mon portfolio) : la projection le soir, présentée par Jean-François Leroy, le directeur du festival. Trop court ! Ça vaut vraiment le coup. J’aimerais tant y passer la semaine.

De passage à Bordeaux, j’en ai profité pour aller avec mon fils voir l’expo « Road Trip » sous-titrée « Photography of the american west ». Comment ne pas être attiré par un tel programme ?!

Road Trip - Photography of the american westOn a bien aimé !

Évidemment, ce mois-ci on ne peut pas passer à côté du Mois de l’Image à Toulouse ! Entre le MAP et Manifesto (dont le off a été annulé, misère…) ça en fait des photos à aller mater ! Là aussi j’en profite ce week-end pour participer à des présentations de mon portfolio. Je stresse !!
Pas encore eu trop l’occasion de traîner mes Converses dans les expos mais ça va suivre !

Sur Toulouse encore (et aussi dans le cadre du Mois), on peut prendre un verre au Cactus (Bd Lascrosses) et admirer les photos du mois signées J.Arpaillange. (j’ai craqué sur celle d’Awek).

Je profite de l’occase pour parler du salon d’arts Mythimages à Marciac (Gers, yes !) où l’ami Sylvain Béragnes expose ce week-end quelques unes de ses œuvres photographiques, l’occasion de se faire une virée campagnarde peut-être !

Et puis je suis assez chaud pour aller visiter pour la première fois cette année le festival Barrobjectif à… Barro en Charentes (ça s’invente pas). 15ème édition de ce festival de photoreportage, ça fait un peu loin mais bon ça semble vraiment intéressant ! La quechua 2″ est dans la malle, à part un coup de Trafalgar je pense que le week-end suivant sera charantais pour moi !

Faut pas mollir, mais en attendant j’ai pas trop shooté…

Arles, des rencontres…

Cet été j’ai traîné mes havaianas à Arles, pour y faire les Rencontres et le festival Les Suds notamment, c’était sympa.

Côté photo, j’ai ouvert grand mes mirettes pendant deux jours dans un tas de lieux d’exposition du in et du off, et il y avait du « matos » ! Je vais pas faire une critique des différentes expos, il faut y aller et se faire sa propre opinion. Juste je dirais que j’ai bien aimé l’expo de David Bailey qui a shooté sans doute toutes les stars de la planète ces 50 dernières années, je venais justement de voir quelques jours auparavant un docu sur lui sur Arte, et un peu auparavant le film Blow Up d’Antonioni (1966) qui est un peu sur lui quand même. J’ai aussi craqué sur le travail de Denis Rouvre sur le thèmes des « identités, territoires de l’intime ». Et d’autres expos du « in » aussi, c’est clair.

Mais alors je ne m’attendais pas un « off » aussi bon, notamment l’expo « Effacés du monde – les visages » de Mylène Zizzo à la Maison de la Vie Associative, Bd des Lices à deux pas de l’office du tourisme. Les images sont dures —des portraits d’enfants atteints du noma, une maladie qui les défigure—, mais si humaines, si chargées d’espoir. Un travail superbe, intense, qui m’aura sans doute d’autant plus remué qu’au printemps j’étais moi aussi en Afrique parmi des populations largement laissées à leur sort également. Et puis échanger un peu avec l’auteur c’est toujours un bon moment, merci Mylène pour ta gentillesse !

Il faudrait aussi parler du festival Convivència qui m’a procuré un bon moment dans la petite rue de Réattu, bloquée le temps de midi pour un concert quotidien.

J’ai entendu et lu de tout sur cette édition des Rencontres, c’était la première pour moi et sans doute pas la dernière !