Capteur #235

Des choses à voir comme toujours, à Toulouse et pas que. Et puis, un nouvel effet kiss (pas si) cool de cette belle invention qu’est l’IA générative, on a là un puits sans fond !

Photo noir et blanc montrant tout en bas la mer méditerranée luisante sous un ciel parcouru de nuages blancs effilochés.
au loin, l’Algérie – cc by-sa manu’pintor – nov.23 – Almería/Andalucía

Quelle surprise de tomber totalement par hasard sur l’exposition “Ostreopsis, Baignade Interdite” de Pablo Baquedano dans un couloir du métro toulousain à la gare Matabiau !
Jusqu’au lundi 18 décembre.

Photo en couleur d'une photographie de l'exposition de Pablo Baquedano en décembre 2023 dans les couloirs du métro toulousain à la gare Matabiau, montrant un surfeur de profil portant une planche de surf et un masque à gaz
expo de Pablo Baquedano – cc by-sa manu’pintor – Déc.2023 Matabiau/Toulouse

Et donc un photographe à découvrir, sur son site par exemple.

Elle est la curatrice, la modératrice des expositions du Collectif le Cactus Ça Pique “11 mois, 11 photographes”, elle vient de créer sa propre galerie Trait d’Union à Monferran-Savès (Gers) où elle expose des œuvres essentiellement photographiques avec le collectif Bruits d’Couloir récemment créé avec Alain Mazza, Béatrice Matet est également photographe.

Photo Béatrice Matet – série “mes assemblages”

Si je cherche une histoire, c’est dans ma relation avec le sujet – l’histoire qui me raconte, plutôt que celle que je raconte” dit Bruce Davidson, photographe américain éclectique, membre de l’agence Magnum.

The Dwarf. Palisades, New Jersey, USA 1958. © Bruce Davidson | Magnum Photos

Pas mal de livres de Bruce Davidson, en cette période de cadeaux… 😉

La minute IA générative !

Cet article en anglais de diyphotography.net nous révèle que Uber Eats, une autre de ces entreprises parmi les Géants du Web sans réelle éthique (tant qu’elle font plus de fric), à l’instar des Netflix, Airbnb, etc, utilise l’IA générative pour illustrer les pages des restaurants qui n’en auront pas fourni et, on s’en doute, c’est très souvent du n’importe quoi, car personne chez Uber Eats ne vérifie ce qui en sort !

À l’instar de cette pizzeria New-Yorkaise dont le menu est illustré de toutes sortes de plats sauf des pizzas, quand ce n’est pas des illustrations douteuses…

Et tout ceci sans en informer les premiers concernés : les restaurateurs.
Super pour leur image non ?
En fin de compte, ces commerçants qui auront choisi de se lier à Uber Eats pour améliorer leur chiffre d’affaire en feront peut-être les frais jusqu’à mettre la clé sous la porte ?

Je le répète, on n’est pas au bout des conséquences insoupçonnables que ces IA génératives provoquent, et ne manqueront pas de provoquer encore et encore dans les mois, années à venir, avec des effets pas si souvent heureux.

Trop bien, hein !!!

Loading spinner

2 commentaires sur “Capteur #235

  1. Arnaud Chochon says:

    En espérant que cet article n’ai pas été écrit par l’IA

    Loading spinner

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal