Capteur #225

La suite de mes impressions sur les festivals et expos visités ces derniers temps, cette fois Vichy puis la Bretagne. Et puis une expo dans le Gers, mais pas encore à Lectoure. 😉

Amazonie en Morbihan – cc by-sa manu’pintor – La Gacilly juil.23

Après les festivals du Sud-Est, Arles et Lourmarin que j’évoquais dans le dernier capteur, on remonte la France direction Vichy, et peut-être un poil de fraîcheur ?

Affiche du festival Portrait(s) de Vichy en 2023 avec en arrière plan une des photos de Erwin Olaf.

Première visite tant de la ville que du festival qui m’y a mené. Et s’il y fait tout de même moins chaud que dans le Sud, ça cogne quand même pas mal au soleil. Heureusement, la ville a plusieurs parcs, dont le Parc des Sources où se concentrent pas mal d’expositions : le Grand établissement thermal et le Hall des Sources.

Photo couleur montrant une grande photo couleur insérée dans un cadre de porte du Grand Établissement Thermal de Vichy
hors portrait – cc by-sa manu’pintor – Vichy juil.23

En revanche, sur l’esplanade du Lac d’Allier où se trouvent les photos d’Erwin Olaf pour l’exposition la beauté est un leurre et à la gare où on retrouve un peu de toutes les autres expos, le chapeau sera de rigueur sous le soleil !
Alors oui, les photos d’Olaf en jettent, c’est même énorme, et il n’y a pas que des portraits de clowns comme sur l’affiche.

Le Hall des Sources abrite une expo et un commentaire sonore de Brigitte Patient – La voix du regard sur l’œuvre du performer chinois Liu Bolin, cet artiste qui se fait peindre intégralement devant des “paysages” de sorte de devenir invisible. C’est court et bien fait.

Enfin au Grand Établissement Thermal, on trouve je crois six expositions, dont l’excellent Jacques Sonck et son humour belge, des Archétypes réellement poilants. Puis dans le thème local, le carreau Vichy, l’exposition Quadrille de Letizia Le Fur (existe un livre aux éditions Filigranes). Et aussi Mathieu Pernot pour Des mots pour voir présenté par Neuflize OBC. Et on revient à Brigitte Patient qui interrogeait Mathieu Pernot dans son émission Écoutez voir.

Voilà qu’on quitte le centre de la France direction la Bretagne, sacrée route ! Au programme : La Gacilly, Vannes, Rennes, et en passant des expos du festival Escales Photos dans différentes petites communes autour du golfe. Enfin un peu de fraîcheur et même quelques gouttes !

Pour sa 20ème année le thème de La Gacilly est La nature en héritage avec 21 expositions, des centaines de photos… tout ça concentré dans ce village, ou plutôt dans ses parcs et sur quelques murs.

Photo couleur montrant une façade de maison à La Gacilly (Morbihan) recouverte de deux photos couleur sous-marines immenses.
cc by-sa manu’pintor – La Gacilly juil.23

Comme les années précédentes, je visite les expos aux heures creuses, et c’est vraiment un plaisir d’être seul ou presque pour prendre le temps d’admirer, rentrer dans le travail et les histoires que ces photos nous racontent.

Et il y a beaucoup beaucoup de belles œuvres, au point que je ne vais pas citer les expos que j’ai préférées.
Bien sûr, on est attiré⋅e, comme les papillons de nuit autour de l’ampoule, par les expositions de Sebastião Salgado, de Pascal Maitre ou de David Doubilet et il faudrait être difficile… mais j’ai vraiment passé de très bons moments avec les autres expos sur les deux jours passés sur place.

À Rennes, aux Champs Libres, c’est à dire une énorme médiathèque musée et plus, j’ai pu voir La vie en photographie de Mathieu Pernot (encore lui !) dont l’affiche m’avait accroché il y a quelques semaines, notamment du fait que la photo du portrait de cette jeune fille a presque un siècle, tellement toujours contemporaine.

Affiche de l'exposition La vie en photographie de Mathieu Pernot au Musée de Bretagne de Rennes en juillet 2023

Un livre existe, disponible aux éditions GwinZegal.

On redescend vers le golfe, où au kiosque de Vannes l’exposition de l’été jusqu’au 17 septembre, L’épaisseur du silence, est consacrée à Reza.

Affiche de l'exposition de Reza au kiosque de Vannes.

Outre ses photos iconiques très connues, qu’on voyait encore par exemple l’an dernier à Lauzerte, l’exposition présente d’autres travaux, en noir et blanc, choisis par Rachel Deghati, sa complice de vie. Et c’est tout autre chose.

Retour au local, à Tournan dans le Gers (à côté de Simorre) où on peut voir cet été une exposition gratuite en plein air : les Estivales Photographiques de Tournan.

Une exposition de 44 photographies très grand format sur des bâches de 120×80 cm, de 9 photographes réputés, visibles en plein air à proximité de l’auditorium de l’École des Arts.

Image en couleur extraite du site Web de la ville de Tournan pour présenter l'exposition de photo en cours
Loading spinner

5 commentaires sur “Capteur #225

    1. manu' says:

      Merci pour Lannion, pour qui monterait par là. Je n’ai pas poussé jusque là (mais au Cap Fréhel)…

      Loading spinner

      Répondre
  1. K says:

    salut Manu
    ça ne serait pas du Kourtney Roy qui aspire le bitume ?!
    connue grâce à toi !
    bizzz

    Loading spinner

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal