Capteur #174

Lecture : 6 min

Fake news, photographie et anthropologie, Tcherno et quiz pour ce 174ème capteur.

 

au ciel - cc by-sa manu'pintor - Sète nov.21
au ciel – cc by-sa manu’pintor – Sète nov.21
📸

 

Ξ Les fake news sont tellement devenues monnaie courante que ça en devient une banalité. Malheureusement, beaucoup les gobent et les goberont encore et encore.
Comme disait l’autre : plus c’est gros plus ça passe.

Et il n’y a pas de raison que la photo y coupe, on connaît des exemples de falsification depuis pratiquement le début de la photographie.

Le photographe Jonas Bendiksen de l’agence Magnum en a récemment fait une démonstration flagrante. Il a en effet publié un livre de photos, Le livre de Vélès, sur cette bourgade de Macédoine connue pour ses sites frauduleux pro-Trump en 2016 (ce qui, pour le coup, est bien réel/vérifiable).

Les photos des lieux ont bien été prises sur place, ou alentours, en revanche les personnes sont des avatars incrustés en 3D. Un documentaire photo créé de toutes pièces. Les scènes photographiées sont bien fausses, issues de l’imagination de Bendiksen.

Mais la portée ne s’arrête pas à ce livre, relativement restreinte en définitive, puisque ces photos ont été présentées et encensées cet été au festival Visa pour l’Image de Perpignan… jusqu’à ce que Bendiksen dévoile le poteau rose.

France Culture revient en 4 minutes sur cet évènement, tout y est dit sur l’intention de l’auteur, tant critiqué par ailleurs.
0
Une opinion à partager à ce sujet ?x

Très instructif.

 

📸

 

Ξ Le travail photo de Pierre Verger (1902-1996), photographe et anthropologue français, se passe de mes commentaires. Il suffit de cliquer sur la photo ci-dessous, puis sur celles du site The Door Of Perception (pas super pratique).

 

© Pierre Verger - Black Gods in Exile
© Pierre Verger – Black Gods in Exile
📸

 

Ξ « Tcherno ! Bill… » était une blague qu’on s’envoyait à l’époque de l’explosion de la centrale. Oui oui, on nous assurait que c’était impossible qu’une centrale explose, tu comprends ce n’est pas du tout une bombe atomique, une centrale. C’est vrai, c’est pas du tout pareil, en revanche les radiations…

Bref, 35 ans plus tard, Pripyat, cette ville de 50 000 habitants si proche de la centrale attire toujours autant les photographes. Tel Laurent Michelot qui y fait des visites depuis 2015.

 

© Laurent Michelot
© Laurent Michelot

J’ai choisi cette photo en clin d’œil à cette autre travail d’Arnaud Chochon, mais bien sûr il faut découvrir le reste sur le site de Laurent Michelot, et pourquoi pas dans son livre Tchernobyl Visite post-apocalyptique.

 

📸

 

Ξ Max et les Ferrailleurs (1971) de Claude Sautet avec, notamment, Michel Piccoli et Romy Schneider a pas mal résisté, mais finalement K y est arrivé ! Bravo chère K.

On change un peu de registre, plus… pop rock should I say, pour un film… soooo cooool! Come on lads!!!

 

📸
S’abonner aux commentaires
Notifier de
7 Commentaires
Feedbacks en ligne
Voir tous les commentaires
K
Il y a 1 mois

A star is born ? …
Biz Manu

En réponse à  manu'
Il y a 1 mois

good morning england ?

Il y a 1 mois

merci pour le clin d’œil piscine 😉