Capteur #139

De retour d’un périple par les monts et les mers, et voilà ! paf… un nouveau capteur ! De vacances il s’agit mais pas les miennes (encore qu’un petit peu avec cette photo), de Mexique, et de photographes évidemment.

tromperie - cc by-sa <a href=https://lepassepartout.fr>manu'pintor</a> - Arles juil. 20

tromperie – cc by-sa manu’pintor – Arles juil.20

Ξ La citation pour une seconde de réflexion, peut-être…

 Que reste-t-il de notre mémoire si ce n’est une photographie.

Alain Keler

 

Ξ Et donc à mon retour, je comprends que Alain Keler arrête d’évoquer quotidiennement depuis… pfiou !… ses années de jeune photographe, j’en causais il y a 5 ans déjà. J’ai eu souvent plaisir à voir ses photos d’époque et lire ces commentaires, tout une époque (mode vieux con, ok je sais je sais…).

Enfin bon c’est pas fini, mais ça sera plus le clin d’œil quotidien.

© Alain Keler

© Alain Keler

 

Ξ Mais avant ça, vacances ! 😆

Et si tu rêvais d’aller les passer sur une plage d’Espagne, voilà pour toi !

Plage de Sant Adrià de Besos, à Barcelone, en 2015. Photo Txema Salvans

Plage de Sant Adrià de Besos, à Barcelone, en 2015. Photo Txema Salvans

Ça fait envie !

 

Ξ Mais non, je ne suis pas sorti des limites de notre “douce France”… Et comme les festivals photo dans le Sud se comptent sur les doigts de la main, j’ai eu l’idée d’aller quand même faire un tour à Arles, si si…

Et bien m’en a pris, y’a plein de choses à y voir sans la foule bardée d’appareils à 100 milliards de centimes (convertis toi-même), mais “avé les cigales” quand même.

Et celles et ceux qui sont attentifs se souviennent que j’évoquais dans le #135 ce photographe Mehdi Nédellec et sa Street Box.
Ben non, je l’ai pas vu, en revanche j’ai vu et photographié Guillaume Koessler en action près des Arènes, et ça a l’air bien sympa ce qu’il fait.

photographe de chambre - cc by-sa manu'pintor - Arles juil.20

photographe de chambre – cc by-sa manu’pintor – Arles juil.20

 

Ξ Allez, on prend le large un peu, direction le Mexique !

Arte, une fois de plus, nous retransmet ses classiques sur la photo (La Russie dans l’objectif, pour les retardataires !…) et ce Le Mexique dans l’objectif que je n’avais pas encore vu, et faut le voir.

D’ailleurs, le voilà (enfin pour le temps qu’il sera disponible…).

 

Ξ OK ! Il Piccolo Diavolo (Le Petit Diable – 1988) de Roberto Benigni avec Walter Matthau, John Lurie, Stefania Sandrelli c’était troppo.

On passe.

Et là ?

Commentaires ( 5 )

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut