Capteur #133

Petite actualité photo classique du capteur et un nouveau quiz ciné/photo avec.

slums of Nairobi - cc by-sa <a href=https://lepassepartout.fr>manu'pintor</a> - avril 14

slums of Nairobi – cc by-sa manu’pintor – avril 14

Ξ La citation pour une seconde de réflexion, peut-être…

Pour réussir il faut un quart de savoir un quart de faire un quart de savoir faire un quart de faire savoir.

Charlélie Couture

Mais si mais si il fait aussi de la photo. 🙂

 

Ξ C’est en voyant cette série Township: Life After Apartheid. 2004-2015 d’Anne Rearick que nous recommandait récemment Sylvain Béragnes sur son blog, et notamment cette photo de joueurs de cartes dans la rue, que je me suis souvenu de celle que j’avais faite dans un bidonville de Nairobi en 2014 avec ces deux joueurs de dames…

Je me rappelle très bien ce moment. Nous sortions d’un secteur tendu avec la rencontre de chefs de clans et l’un de mes deux accompagnateurs kényans aimait bien blaguer. Bien sûr, je ne comprenais pas ses blagues en kiswahili, mais les rires et parfois l’hilarité qu’elles déclenchaient me faisait autant marrer que les autres. Et en passant devant ces joueurs il a dit quelque chose qui les a amusé. C’est là que j’ai déclenché.

J’aime l’expression de cet homme, très représentative de beaucoup de gens croisés dans ces bidonvilles, qui paraissent totalement emprunts d’une humanité sereine, de dignité et de bonheurs simples dans un dénuement inimaginable.

 

Ξ Je suis sûr que ça ne vous aura pas échappé, ce documentaire Shooting the darkness de Tom Burke passé sur Arte, “vu à travers l’œil aiguisé de dix photographes qui ont couvert cette guerre et dont les photos ont fait le tour du monde”.

En dix chapitres, ce documentaire retrace les grandes étapes du conflit nord-irlandais à travers le regard de photographes de presse locaux qui ont vécu et immortalisé cette époque dramatique. Les événements politiques qui ont bouleversé leur pays et la ville de Belfast les ont transformés en reporters de guerre. Leurs clichés ont fait le tour du monde pour devenir une source d’inspiration pour bien des artistes. Stanley Matchett, Trevor Dickson, Paul Faith, Martin Nangle, Crispin Rodwell, Hugh Russell, Tom Lawlor, Frankie Quinn, Allan Lewis et Sean O’Hagan racontent l’envers du décor, en revenant sur l’histoire de leurs photographies les plus marquantes.

Un époque où des photographes de la presse locale qui couvraient des événements presque anodins de leur coin se retrouvent du jour au lendemain photoreporteurs de guerre. Et qui souvent, peut-être malgré eux, le font d’une façon magistrale. C’est quelque chose de pouvoir les écouter.

 

Ξ Encore trop difficile Stockholm (2018) de Robert Budreau avec Ethan Hawke, Noomi Rapace, Mark Strong…

J’en vois (au moins) un qui sourit ! 🙂

Un bond dans le temps, la magie de l’image, et un quiz plus facile car on ne peut pas ne pas reconnaître l’acteur et donc pister sa filmographie sans peine. D’autant que je donne tout de suite un (autre) indice : le réal était français !

Commentaires ( 5 )

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

 

Défiler vers le haut