Capteur #126

Pas mal de news pour ce capteur #126, notamment dans la presse en ligne. Mais aussi de l’expo pas (trop) loin de Toulouse et le couize ! 😆

petit métier - cc by-sa manu'pintor - fév.20 Sète

petit métier – cc by-sa manu’pintor – fév.20 Sète

Ξ La citation pour une seconde de réflexion, peut-être…

Comprendre pour un photographe est aussi important que le matériel qu’il utilise.

Margaret Bourke-White

 

Ξ OPENEYE n°15 est paru. Comme toujours, beaucoup beaucoup de photos en tous genres. À feuilleter en ligne.

 

Ξ Pour feuilleter le papier, il est possible de participer au financement du NiepceBOOK n°13 !

 

Ξ Expos maintenant !

Vue à Sète, à la Maison de l’Image Documentaire, Le chant du signe de Andrea Olga Mantovani.

 © Andrea Olga Mantovani

© Andrea Olga Mantovani

Dans la partie orientale de la Pologne, juste à la frontière avec la Biélorussie, se situe la forêt millénaire de Bialowieza. Elle est l’une des plus anciennes forêts naturelles d’Europe. Coupé du temps, c’est un lieu où les préoccupations du monde moderne semblaient jusqu’alors absentes. Cependant, depuis le début de l’année 2016, cette forêt est le théâtre du plus important conflit environnemental en Europe.

À voir jusqu’au 11 avril prochain. L’occasion d’aller manger une tielle sur le môle Saint Louis ? 😉

 

Ξ Et tant qu’à être dans le coin, autant pousser jusque Montpellier pour admirer l’expo de Jean-Philippe Charbonnier au Pavillon Populaire, jusqu’au 19 avril.

Jean-Philippe Charbonnier fut certainement l’artiste le moins connu et représenté de l’École humaniste de Paris, courant photographique auquel ont participé Robert Doisneau, Willy Ronis, Sabine Weiss et Édouard Boubat.
Photographe tout terrain aussi à l’aise chez les mineurs du Nord de la France que dans les coulisses des défi lés de Christian Dior, globe-trotteur insatiable, Jean-Philippe Charbonnier se rendit dans les endroits les plus isolés comme dans les plus grandes villes du monde, de l’Alaska à l’île de Sein, de New-York à Kyoto, du désert du Sahara aux supermarchés américains. Partout, son regard rencontre celui des gens qu’il photographie et ce, même au milieu d’une foule.

Pour la première fois les grands reportages et photographies couleur de l’artiste seront présentés au public.

Une très belle expo à ne pas manquer.

 

Ξ Et puis sur le trajet aller ou retour, un crochet à Bram pour l’expo que je n’ai pas encore vue de Doisneau, Ombre & Lumière. Aux Essarts, espace arts et cultures de Bram, jusqu’au 3 mai.

Affiche de l'exposition Ombre & Lumière de Robert DOISNEAU aux Essats (Bram)

 

Ξ Malgré des indices infaillibles !, personne n’a trouvé Malevil (1980) de Christian de Chalonge avec Michel Serrault, Jacques Dutronc, Jean-Louis Trintignant, Jacques Villeret…

Les photos étaient extraites des scènes où l’appareil, ou plutôt sa pellicule est utilisée pour déterminer si l’atmosphère et la pluie sont radioactifs.

Et celui-là ? 🙂

Commentaires ( 3 )

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

 

Défiler vers le haut