Capteur #120

Capteur cent… vingt, comme deux mille… vingt, quelle coïncidence. Premier capteur de l’année donc, et de la décennie, un nouvel envol ?… avec mes meilleurs vœux !

envol - cc by-sa manu'pintor - Déc.19

envol – cc by-sa manu’pintor – Sète déc.19

Ξ La citation pour une minute de réflexion, peut-être…

Choisissez quelque chose que vous aimez, quelque part que vous connaissez et ou vous vous sentez à l’aise pour photographier – vous obtiendrez ainsi les meilleurs résultats.

Jonathan Chritchley

 

Ξ Traînant mes baskets dans Toulouse, je suis rentré un peu par curiosité dans la boutique du Koin Jaune (en anglais, mais évitons la pub gratuite…), qui diffuse des photos assez “tape-à-l’œil” dans la forme et le fond, certaines intéressantes tout de même.
Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à monter à l’étage et pas juste tourner les talons en réaction aux clichés du rez de chaussée ! Bien sûr, il y en a à qui ça plaît, je sais… et c’est très bien ainsi !

Mon œil de voileux y a donc été capté par des œuvres de Jonathan Chritchley qui m’ont données envie d’en savoir plus sur ce photographe britannique dont j’apprends qu’il est un des spécialistes de photo marine. En fait, je me suis demandé dès le premier coup d’œil si je ne voyais pas des œuvres de Beken, excuse du peu.

À ce titre, n’oublions pas qu’à son époque, Beken embarquait une chambre faite maison sur une barque à rames dans le Solent pour aller photographier des voiliers pures races, ce bras de mer entre l’île de Wight et l’Angleterre. Un lieu toujours mythique de la course au large.

Alfred Edward Beken

Alfred Edward Beken

Bref, sur le site de Jonathan Chritchley, on trouve de beaux travaux en noir et blanc, de voile c’est certain mais aussi de mer, de chevaux, de paysages extrêmes…

Moonbeam and God Rays - © Jonathan Chritchley

Moonbeam and God Rays – © Jonathan Chritchley

Alors pour les amateurs, régalez-vous à retrouver les photos des voiliers pris tant par Chritchley que Beken à près d’un siècle d’écart (Elena, Shamrock V, …).

Et puis… peut-être encore une idée cadeau pour les retardataires ! Pour le coup les tarifs y sont abordables. 😆

 

Ξ Un tout autre registre, même si on reste en bord de mer.

José Javier Serrano, ou yosigo est un catalan (encore !… 😆 ) qu’on pourrait presque qualifier de Martin Parr de la péninsule ibérique. Y’a du lourd là aussi !! Son portfolio est à découvrir.

Greetings from - © yosigo

Greetings from – © yosigo

 

Ξ Allez, on ne s’éloigne pas trop de la mer, en l’occurrence à Sète où la Maison de l’Image Documentaire (MID) expose une très belle série de Paul Baudon. Il va juste falloir se grouiller, décrochage le 4 janvier !

Oui… les photos de Baudon n’ont rien à voir avec la mer ! 😛

 © Paul Baudon - Manifester

© Paul Baudon – Manifester

 

Ξ Et d’eau il en est encore question dans l’expo de John Trotter No Agua, No Vida en ce moment chez Photon à Toulouse jusqu’au 4 février.

© John Trotter - No agua, no Vida

© John Trotter – No Agua, no Vida

En passant, John Trotter est le Lauréat 2018 du grand prix Images Singulières – ETPA – Mediapart.

Et ImageSingulières, c’est à Sète ! Mmh ? 😀

 

Ξ Et enfin, pour ceux qui ont compris l’importance de la liberté de la presse, le dernier numéro des 100 images pour la liberté de la presse est consacré à Jean-Paul Goude, avec outre les œuvres de Goude, un dossier spécial sur la confiance dans les médias. Tout un programme ! Pour moins de 10 balles, comme d’hab.

N°62 - 100 images de Jean-Paul Goude pour la liberté de la presse

N°62 – 100 images de Jean-Paul Goude pour la liberté de la presse

 

Ξ OK OK ! C’était Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part (2020) de Arnaud Viard avec Jean-Paul Rouve, Alice Taglioni, Benjamin Lavernhe, … et c’était évidemment pas facile, à moins d’un curieux hasard comme celui qui m’avait amené à tomber sur cette bande annonce. 🙂

C’est que c’est pas si facile de trouver un film avec une scène “photo”… Enfin, je m’étonne toujours d’en dénicher encore… Cette fois-ci, ce n’est pas super facile, un beau film, et si personne ne trouve, je mettrai une autre photo plus facile du même film. Juste un indice : l’eau, encore.

Commentaires ( 4 )

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut