Le capteur de la semaine (#17)

Cette semaine ça parle de Creative Commons, du nouveau webzine GASP et bien sûr le quiz ciné/photo.

Dingle peninsula – Tralee Bay (2009) – cc by-sa manu’pintor

Ξ CCsearch est une initiative de la fondation Creative Commons pour la recherche d’images réutilisables dans différents contextes, de la simple réutilisation à l’utilisation commerciale.
Bon, pour le moment c’est un peu un prototype, mais ça marche et ça va chercher ses sources sur 500px, Flickr mais aussi le Metropolitan Museum of Art, la New York Public Library ou encore le Rijksmuseum d’Amsterdam. Oui oui, des photos que tout le monde peut ré-utiliser.

Si Creative Commons (Fr) ne vous parle toujours pas (avec le temps, quand même !…  😕 ), c’est juste cette “organisation à but non lucratif qui a pour dessein de faciliter la diffusion et le partage des œuvres tout en accompagnant les nouvelles pratiques de création à l’ère numérique”.
Toujours pas ? C’est pourtant pas bien sorcier, en tout cas bien moins que le copyright et le droit d’auteur qui recueillent encore les crispations du plus grand nombre.
Pour le faire court, les Creative Commons ce sont juste 7 formules pour autoriser des usages, là où le copyright et autres droits d’auteur sont des formules qui interdisent des usages.

Les familles de licences Creative Commons : commercial / non commercial ; modifiable / non modifiable.

Les familles de licences Creative Commons : commercial / non commercial ; modifiable / non modifiable.

Vous aurez noté, peut-être, que mes photos sont pratiquement toutes placées sous licence CC BY-SA : vous en faites librement ce que bon vous semble du moment que vous me citez   et que, ce que vous en aurez fait, vous le mettez sous la même licence  : CC BY-SA ou ce qu’on nomme aussi le Copyleft Copyleft. La licence virale par excellence… 😀

 

Ξ Tant qu’on est dans ce registre, le Metropolitan Museum of Art de New York a annoncé cette semaine l’adoption d’une politique d’ouverture : toutes les œuvres d’art appartenant au domaine public de la collection du musée sont maintenant disponibles à la consultation, gratuitement et sans restriction.

Ainsi, plus de 375 000 images du fonds de ce musée sont placées sous licence… CC0 !

 

Ξ GASP by Hans Lucas est une publication idéalement bimestrielle dédiée à la photographie de rue. Alors amateur de street-photo, voilà un site à surveiller !

 

Ξ L’épreuve (A Thousand Times Good Night, en VO) d’Erik Poppe (2013) a tenu moins d’une heure samedi dernier, j’aurais pas dis. Bravo K !

Cette semaine, un film que je découvre par la même occasion…

Commentaires ( 5 )

    • Sylvain dit :

      « Un autre grand flâneur urbain, Nick Turpin, aime comparer la photographie de rue à une partie de pêche hasardeuse mais trépidante. » (in Gasp). Bien dit.

      Sinon pour le quizz, aucune idée…

    • Marie-Paule dit :

      Merci MANU de nous avoir fait découvrir ce nouveau webzine Gasp!

    • ROUSSEAU DONATIEN dit :

      Bonjour
      juste pour dire que le Copyright souvent employé à tort et une norme anglo-saxonne qui donne
      raison toujours au diffuseur et jamais à l’auteur.Donc en France, c’est exit!
      bonne journée
      DR

    • manu' dit :

      Exactement ! Merci Donatien !! Je n’ai pas voulu appesantir sur ce point, préférant développer les CC (en mode court quand même).
      Mais oui, comme le précise parfaitement le début du wiki que j’ai mis en lien dans l’article :

      Le copyright, souvent indiqué par le symbole ©, est, dans les pays de common law, l’ensemble des prérogatives exclusives dont dispose une personne physique ou morale sur une œuvre de l’esprit originale. Il désigne donc un ensemble de lois en application, notamment, dans les pays du Commonwealth et aux États-Unis ; et qui diffère du droit d’auteur appliqué dans les pays de droit civil (tels que la France ou la Belgique).

      @Marie-Paule : avec plaisir !
      Juste qu’ils n’ont mis ni newsletter GASP, ni rubrique spécifique dans le site d’Hans Lucas, et aucun flux RSS pour suivre automatiquement (et je parle pas de pushpad, ce sera pour la prochaine décennie !). Bref, faudra penser à y retourner…

      @Sylvain : oui, j’aime bien ce que fait Nick Turpin en street, y’a semble-t-il une forme d’ironie assez persistante chez les street-photographers britiches…

    • K dit :

      GASP et ses photos plein cadre + courts textes, ça me plaît !
      Et côté quizz…. no idea….
      Biz Manu

    Laisser un commentaire

    Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *